1

Essai – Jaguar F-Type Coupé P450 AWD : Le félin domestiqué

Jaguar renouvelle sa F-Type, aussi bien en Coupé qu’en Cabriolet. Pas vraiment une nouvelle auto, il s’agit plutôt d’un important facelift. Wheels And You prend les commandes de la belle anglaise en hiver, démontrant qu’elle peut s’utiliser au quotidien, quelles que soient les conditions météorologiques.

  • V8, essence, compresseur, 5’000 cm3
  • 450 ch à 6’000 t/min
  • 580 Nm de 2’500 à 5’000 t/min
  • Boîte de vitesse automatique, 8 rap.
  • Vitesse maxi : 285 km/h
  • 0 à 100 km/h en 4.6 sec.
  • Poids : 1’818 kg
  • Long./larg./haut. (mm): 4’470 x 1’923 x 1’311
  • Conso. mesurée : 14.16 l/100km
  • Emissions CO2 : 253 g/km (G)
  • Dès CHF 111’900.-, mod.essayé: CHF 129’420.-


Texte : Sébastien Morand / Photos : Patrick Schneuwly, Sébastien Morand


Dévoilée en 2012 lors du Mondial de Paris, la Jaguar F-Type est venue donner un coup de jeune à une marque qui traîne toujours son image « classique » et « bourgeoise ». Difficile de changer la perception des gens, même si à la rédaction on ne manque pas de vous le répéter, une Jaguar ce n’est plus cela. Tout d’abord en matière de positionnement des prix sur le marché automobile. La marque se place en entrée de gamme du groupe JLR (Jaguar Land Rover) et les modèles régatent aux mêmes tarifs que les constructeurs allemands, Audi, BMW et Mercedes, mais aussi que Volvo par exemple. Ensuite quant à la conduite, c’est de loin plus des voitures « papy », donc ouvrez vos esprits et revoyez vos à priori.

Pour revenir à cette F-Type, après un très léger restylage en 2017, c’est maintenant au tour de cette troisième génération de débarquer sur nos routes. Pour la découvrir, nous avons opté pour la déclinaison P450, équipée d’un V8 de 450 ch, une réelle nouveauté pour la F-Type.

A l’extérieur

Si, globalement, la forme générale n’est pas vraiment changée, on constate immédiatement le renouveau majeur de la face avant.

Le long capot se veut plus plongeant et les optiques affichent un regard hyper acéré qui encadrent une calandre plus agressive. Deux prises d’air viennent encore agrémenter les extrémités de la proue, ainsi qu’une lame parfaitement bien intégrée qui renforce le dynamisme de cette nouvelle F-Type.

Je note également des ouvertures sur le capot moteur et, petite touche élégante, l’apparition du Jaguar sur les flancs, en retrait des roues avant. Pour notre version « First Edition », les très belles jantes 20 pouces bicolores confèrent beaucoup d’allure à l’ensemble.

Pour l’arrière, les différences sont moins flagrantes, c’est surtout le dessin des phares qui évolue pour un style plus moderne. Finalement, notre modèle P450 arbore avec fierté une quadruple sortie d’échappement qui confirme son caractère prometteur.

Plutôt sceptique au moment de découvrir cette nouvelle F-Type en photo, j’avoue qu’en vrai le résultat est parfaitement réussi. Je regrette cependant la teinte « Eiger Grey » de notre voiture d’essai qui, même si elle lui sied parfaitement, manque de gaîté sur cette anglaise tellement désirable. Personnellement je la prendrai bien évidemment en « British Racing Green », même si le « Sorrento Yellow » utilisé pour la présentation est aussi très aguicheur.

A l’intérieur

L’habitacle n’évolue quasiment pas en comparaison de la précédente mouture. Certes, un nouvel écran 12.3 pouces vient prendre place sur la console centrale et le système infotainment a été revu. Mais pour l’heure, la F-Type ne bénéficie pas des nouveaux intérieurs comme les SUV de la marque. Personnellement cela ne me choque pas, j’ai toujours apprécié cette ambiance qui se veut sobre sans être morose.

De série sur cette déclinaison « First Edition », les sièges Performance propose un excellent confort avec un maintien suffisant pour une GT. Habillés de noir, ils s’agrémentent d’une surpiqûre grise claire et arborent quelques détails, comme le Jaguar sur les appuie-têtes, du plus bel effet.

Si l’habitabilité est bonne, je déplore qu’il n’y ait même pas un espace derrière les sièges pour y placer une mallette ou un petit sac. C’est quelque chose que j’avais déjà relevé lors de mon essai de la première génération et j’avoue qu’en utilisation quotidienne, ça me manque. Il faudra utiliser la place passager ou le coffre qui dispose d’un volume de 336 litres. C’est un peu mieux que la version précédente et c’est très honorable pour un coupé deux places, donc pas d’inquiétude à avoir pour partir en week-end à deux.

Sous le capot

Pour animer cette nouvelle Jaguar F-Type, le constructeur britannique offre différentes motorisations, toutes couplées à l’excellente boite automatique ZF 8 rapports.

Si le V6 3.0 a été abandonné, on retrouve toujours le quatre cylindres 2.0 turbo (P300) et le majestueux V8 5.0 compresseur disponible en deux niveaux de puissance, identifiable au nom du modèle, P450 ou P575. Ce dernier vient remplacer la précédente déclinaison SVR et bénéficie exclusivement des 4 roues motrices, à l’inverse de la P300 proposée uniquement en propulsion.

La grande nouveauté c’est donc la version P450 dont le V8 développe 450 ch pour un couple de 580 Nm, disponible en propulsion ou en quatre roues motrices (AWD). Il nous semblait évident de tester cette ultime configuration tant elle colle à l’image de la Suisse.

Il n’y a pas à tergiverser longtemps, un V8 c’est quand même toujours très désirable, même si de nos jours ça dérange un peu. Mais bon, de surcroît encore plus depuis une année avec ce satané COVID, laissez-nous avoir ce plaisir ! La sonorité majestueuse, le couple généreux, la rondeur du moteur, c’est impossible de ne pas chavirer une fois que vous y avez goûté.

Cependant, et c’est évidemment à cause des normes antipollution et antibruit, je trouve que le V8 de cette F-Type P450 manque de corps. Il ronronne discrètement et même lorsqu’on le sollicite franchement, avec l’échappement sport actif, il n’affole pas les foules. On est loin, même très loin, de la génération précédente. OK, je reconnais que c’était un peu « too much », mais qu’est-ce que c’était jouissif.

Bénéfice du traitement plus raisonnable de cette mécanique, la consommation en cycle mixte est annoncée à 11.1 l/100km. Quelle sobriété pour un V8 5.0, même si vous pensez bien que je n’ai pas obtenu une telle valeur. Pour les plus de 1’000 km parcourus à l’occasion de mon essai, sans ménager le potentiel du V8, je mesure une moyenne de 14.16 l/100km. Je constate également sur un long trajet autoroutier qu’il est parfaitement possible de régater aux environs de 10 l/100km.

Au volant

Confortablement installé au volant, je me sens rapidement à l’aise tant cette F-Type est facile à prendre en main. L’ambiance à bord est très feutrée mais, comme je l’indiquais avant, la musique du V8 est trop discrète à mon goût. Par ailleurs, dès les premiers kilomètres, je constate que le caractère du moteur est aussi bien plus lisse qu’avec les modèles précédents.

Le félin serait-il devenu un gentil chat ? Au niveau de l’extravagance, c’est certain et personnellement je trouve que c’est presque un peu dommage. Si vous voulez du sensationnel, il faudra à priori opter pour la P575. Reste que le moteur de notre P450 n’est pas en reste, les ressources sont largement suffisantes et, lorsque l’on écrase l’accélérateur, ça pousse très fort ! Du fait que l’auto est moins démonstrative, j’ai moins envie d’attaquer et finalement c’est peut-être plus logique vu le segment qu’elle vise. En effet, une F-Type affiche une philosophie de GT avant tout et non pas d’une super sportive.

Même si, selon moi, elle se profile comme une excellente alternative à une Porsche 911 par son côté plus original et ses lignes plus séduisantes, il faut laisser à l’allemande l’avantage de proposer un comportement routier plus précis. Attention, la F-Type n’a pas à rougir, son châssis et ses suspensions, notamment en mode Dynamic, lui confèrent une excellente tenue de route, avec bien assez de dynamisme pour avaler les courbes à un rythme soutenu.

Sur autoroute, notre anglaise se veut royale, l’agrément de conduite est remarquable. Pas d’inquiétude à avoir si vous avalez les kilomètres et grâce à la transmission intégrale de notre voiture d’essai, ça sera ainsi quelles que soient les conditions météorologiques. Je parcours d’ailleurs plusieurs trajets sous la neige et je vais même spécifiquement tester l’auto sur un col près de chez moi, c’est bluffant. Très sûre, aussi bien au freinage qu’en accélération, la F-Type offre un tempérament typé propulsion faisant la part belle au plaisir de conduite. Avec quelques notions de pilotage, une fois les assistances déconnectées, il est même assez facile de faire dériver son arrière-train. Comme un vrai gosse à l’arrivée des premiers flocons de neige, je m’amuse beaucoup.

Plus sérieusement, j’exploite également cette F-Type pour une utilisation de tous les jours en arpentant les villes de Genève et Lausanne. Douce et maniable, elle répond également présent dans cette tâche, confirmant qu’elle est parfaite en tant que « Daily Car ». Il faut juste assumer les têtes qui se tournent sur son passage, ainsi que quelques commentaires élogieux à l’égard de l’anglaise. C’est vrai qu’on en voit moins que des 911.

Verdict

Moins sauvage que la génération précédente, cette nouvelle Jaguar F-Type se profile parfaitement comme un coupé sportif utilisable au quotidien, à l’instar d’une Porsche 911. Toutefois, avec quatre roues motrices et un V8 de 450 ch, elle propose un rapport prix/performance beaucoup plus intéressant que sa rivale germanique. En effet, cette P450 AWD est proposée pour un tarif débutant à CHF 111’900.-, soit 20% de moins qu’une simple 911 Carrera (2 roues motrices, 385 ch).

Mon but n’est pas de clamer qu’une F-Type est un meilleur choix, car j’entends déjà les Porschistes me dire que la 911 à l’avantage de proposer deux petites places arrière, etc. Il en faut pour tous les goûts, donc libre à vous de choisir maintenant que vous savez qu’il existe des alternatives avec, de surcroît, des atouts non négligeables.

A mes yeux, cette troisième génération de Jaguar F-Type est une belle réussite avec un design du plus bel effet. Dans cette déclinaison P450, elle est certes un peu moins démoniaque, c’est le monde actuel qui veut ça et peut-être que ça correspond aussi un peu mieux à la clientèle visée.

Prix et options – Jaguar F-Type Coupé P450 AWD « First Edition »

Prix de base : CHF 121’900.-

Peinture Metallic/Mica « Eiger Grey » : CHF 1’240.-

Pack Climat : CHF 1’180.-

Système d’entrée et de fermeture sans clé : CHF 640.-

Vitres arrière fumées : CHF 580.-

Eclairage d’ambiance intérieur Premium : CHF 240.-

Toit panoramique fixe : CHF 1’300.-

Sièges avant chauffants et ventilés à réglages électriques 12 directions avec mémoire de position : CHF 1’160.-

Coffre à hayon électrique : CHF 600.-

Pack Surveillance des angles morts : CHF 480.-

Capteur de qualité de l’air : CHF 100.-

Peinture Metallic/Mica « Eiger Grey » : CHF 1’240.-

Pack Climat : CHF 1’180.-

Système d’entrée et de fermeture sans clé : CHF 640.-

Vitres arrière fumées : CHF 580.-

Eclairage d’ambiance intérieur Premium : CHF 240.-

Toit panoramique fixe : CHF 1’300.-

Sièges avant chauffants et ventilés à réglages électriques 12 directions avec mémoire de position : CHF 1’160.-

Coffre à hayon électrique : CHF 600.-

Pack Surveillance des angles morts : CHF 480.-

Capteur de qualité de l’air : CHF 100.-

Prix TOTAL : CHF 129’420.-

Pour partager vos impressions, rendez-vous sur notre page FaceBook.

Nos remerciements à Jaguar Land Rover (Suisse) SA pour le prêt de cette Jaguar F-Type Coupé P450 AWD, ainsi qu’au garage Autobritt SA à Genève pour leur soutien logistique.

A lire aussi

Essai – Jaguar XE P300 AWD : Berline à double faces

Essai – Jaguar F-Pace SVR : Un véritable félin en liberté

Loisirs – Stage de conduite d’hiver avec Jaguar Land Rover, édition 2019

Essai – Jaguar XF Sportbrake 300 Sport : Le nom ne fait pas tout

Essai – Jaguar I-Pace HSE : La concurrence arrive !

Essai – Jaguar F-Type P300 : Rencontre avec le quatre de la F-Type

Premier contact – Jaguar I-Pace EV400 : Le premier véritable concurrent aux Tesla

Essai – Jaguar E-Pace P250 AWD : Le petit SUV sportif

Essai – Jaguar F-Type 400 Sport : De la fureur et du style !

Essai – Jaguar F-Type SVR Coupé : Le dragster accessible !

Essai – Jaguar F-Type Project 7 : Attention chat sauvage !

Essai – Jaguar F-Type SVR : Une anglaise sans aucune vergogne

Essai – Jaguar F-Pace S 3.0d AWD : Le SUV qui dépasse les berlines !

Premier contact – Jaguar F-Pace : Mieux vaut tard que jamais

Premier contact – Jaguar XE et XF AWD : L’offensive britannique

Essai – Jaguar F-Type S AWD Convertible : Une transmission pour la Suisse !

Essai – Jaguar XE 3.0 V6 S : La plus allemande des anglaises !

Essai – Jaguar XJR : Luxe et performances, sans compromis

Essai – Jaguar XJ 3.0 V6 S/C AWD : Jaguar des neiges

Essai – Jaguar XFR-S : La belle et la bête

Essai – Jaguar F-Type V6 S et V8 S : Symphonies fantastiques

Essai – Jaguar XF Sportbrake 2.2 D : L’heure de la diversification a sonné

Essai – Jaguar XKR-S Convertible : The Very Big Cat

Essai – Jaguar XF 2.2 D : L’âge de Raison

Essai – Jaguar XJ Supersport : Révolution de A à Z

Nouveauté – Jaguar E-Pace MY21

Nouveauté – Jaguar XF

Nouveauté – Jaguar F-Pace MY21

Nouveauté – Jaguar F-Type MY21

Nouveauté – Jaguar XE MY20

Nouveauté – Jaguar F-Pace SVR

Nouveauté – Jaguar I-Pace

Présentation – “Renaissance” de la Jaguar Type D

Nouveauté – Jaguar XJ MY18 et XJR575

Nouveauté – Jaguar E-Pace

Nouveauté – Jaguar XE SV Project 8

Sport Auto – Jaguar Racing au GP Formule E de Berlin

Avant-première – Jaguar E-Pace

Nouveauté – Jaguar XF Sportbrake

Avant-première – Jaguar XE SV Project 8

Avant-première – Jaguar XF Sportbrake

Nouveauté – Jaguar F-Type “4 cylindres”

Nouveauté – Jaguar F-Type MY2018

Présentation – Jaguar Concept I-Pace

Evènement – The Art Of Performance Tour by Jaguar, 30 juin au 2 juillet 2016, Château de Coppet

Nouveauté – Jaguar XE AWD

Présentation – “Renaissance” de la Jaguar XKSS

Nouveauté – Jaguar F-Type British Design Edition

Sport Auto – Jaguar renoue avec la compétition automobile

Sport-Auto – Emil Frey Racing

Nouveauté – Jaguar XF

Avant-première : Jaguar F-Pace

Nouveauté – Jaguar F-Type AWD et F-Type manuelle

Nouveauté – Jaguar XE

Nouveauté – Jaguar F-Type Project 7

Présentation – “Renaissance” de la Jaguar E-Type Lightweight

Avant-première – Jaguar XE

Nouveauté – Jaguar XFR-S Sportbrake

Nouveauté – Jaguar F-Type Coupé

Présentation – Jaguar F-Type Coupé

Nouveauté – Jaguar C-X17

Présentation – Jaguar C-X17

Présentation – Jaguar C-X75

Nouveauté – Jaguar XFR-S

Nouveauté – Jaguar F-Type

Nouveauté – Jaguar XF et XJ AWD

Nouveauté – Motorisations Jaguar de cylindrée réduite

Présentation – Jaguar F-Type

Genève 2012 – Jaguar XKR-S Convertible

Genève 2012 – Jaguar XF Sportbrake

Nouveauté – Jaguar XF Sportbrake

Evénement – Inauguration de Autobritt Grand-Pré

Nouveauté – Jaguar C-X16

Nouveauté – Jaguar C-X75

Genève 2011 – Jaguar XKR-S

Genève 2011 – Bertone Jaguar B99