1

Nouveauté – Volkswagen Passat

La firme de Wolfsburg dévoile la nouvelle génération de sa très populaire Passat et cela directement en différentes déclinaisons, notamment la GTE et la Alltrack, ainsi qu’une finition R-Line.

La technique industrielle du « restylage » est désormais éprouvée. Les sauts générationnels sont coûteux et souvent risqués, il faut pourtant occuper le terrain face à la concurrence toujours plus rude. Volkswagen l’a bien compris et propose ainsi une version rafraichie de son deuxième modèle le plus vendu de l’histoire, la Passat.

Cela peut paraitre surprenant, mais la Passat est bien le deuxième best-seller de la marque allemande. Derrière la Golf affichant 35 millions ventes, la familiale passe avec ses presque 30 millions d’unités écoulées devant la mythique Coccinelle (21.5 millions). Il est donc crucial pour le constructeur de garder ce modèle phare dans l’air du temps. Le coup de jeune est ici très largement technologique. Niveau esthétique, les évolutions sont franchement timides, et se limitent à un bouclier avant et arrière redessinés, une calandre affinée et un monogramme centré sur la face arrière.

A l’intérieur, la donne est différente, avec des assistances à la conduite qui montent en gamme et gagnent en efficience. Ainsi, la version de la plus élevée de l’IQ.DRIVE, le mode de conduite semi-autonome maison, peut être doté, et voit sa plage d’action fortement augmenté, s’étalant de 0 à 210 km/h. Un volant capacitif est aussi ajouté à la liste des options. Ce dispositif permet de détecter en permanence l’état de présence du conducteur. En cas de relâchement de la pression sur le volant présageant d’un d’endormissement, le véhicule déploie progressivement un arsenal d’alarmes pouvant aboutir ultimement à un arrêt d’urgence automatique. Avec cette phase II de la Passat « B8 », VW lance la dernière mouture de son système d’infodivertissement, le MIB3, qui s’accompagne d’un cockpit digital remanié et à l’affichage plus fin.

La gamme de motorisations propose trois moteurs TSI développant entre 150 et 272 chevaux et trois blocs TDI aux puissances allant de 120 à 240 chevaux. S’ajoute le nouveau 2.0 TDI Evo, un turbodiesel qualifié «à haute efficacité énergétique », distribuant 150 chevaux et affichant un rejet de CO2 inférieur de 10 g/km comparativement au bloc similaire de la précédente génération. La mouture GTE est aussi au programme, avec un gain d’autonomie annoncé en mode tout-électrique, puisque les données d’usine indiquent une progression de 20 km, passant à 70 km selon le cycle NEDC. Le chiffre selon la nouvelle norme WLTP descend à 55 km.

Si Volkswagen reste silencieux sur la gamme de prix de cette nouvelle Passat, la marque informe tout de même que l’introduction du modèle en Suisse est planifiée pour la fin août.