1

Nouveauté – DS 9

C’était le maillon manquant de la gamme DS Automobiles : la berline dite statutaire. Le manque est désormais comblé puisque le constructeur français annonce l’arrivée de la DS 9.

Le premier élément qui interpelle est le choix du type de carrosserie. Il s’agit d’une berline tricorps, type peu plébiscité sur le marché français mais particulièrement apprécié sur le territoire chinois, qui est définitivement la cible première du modèle dans sa stratégie mondiale. L’Empire du Milieu est d’ailleurs si important que DS a même décidé d’y produire localement ce modèle.

En matière de design, on retrouve les grands éléments signature de la marque, avec la calandre « DS Wings », la grille de radiateur à motif en diamant ou encore les feux diurnes verticaux. On peut noter l’apparition du sabre guilloché sur le capot, dit « Clous de Paris », un ornement réservé jusqu’ici aux intérieurs de la marque. L’ensemble avant mise sur une sobriété maîtrisée, quitte à un peu trop délaisser un aspect racé. L’arrière apparait comme plus volontaire et déterminé, avec des projecteurs aux dessins ciselés, entourés de baguettes chromées effilées. Les plus observateurs auront apprécié le petit hommage à la DS de 1955 avec l’intégration de petits cornets à la base du pavillon, qui font office de feux de position arrière.

A l’intérieur, DS met les petits plats dans les grands, avec le programme DS Lounge, affichant une volonté de monter en gamme dans le premium en proposant des matériaux nobles et des finitions soignées, comme l’alcantara, le cristal ou des cuirs de premières sélections.

Coté motorisation, la marque premium française articule sa gamme autour de propositions d’hybrides rechargeables E-TENSE. L’entrée de gamme propose un groupe motopropulseur alliant un moteur thermique turbo essence PureTech et une motorisation électrique, le tout cumulant 225 chevaux. Le système central permet une motricité purement électrique, entièrement thermique ou combinée, selon les besoins. Grâce à sa batterie de 11,9 kW/h, la DS 9 peut parcourir jusqu’à 50 kilomètres en mode zéro émission, selon la norme WLTP. Deux autres propositions hybrides seront proposées après la sortie : un système de 250 chevaux à traction ou 360 chevaux couplés à une transmission intégrale. L’ensemble des groupes seront associés à une boîte automatique 8 rapports.

Si la commercialisation est pour le moment annoncée pour le second semestre 2020, DS reste discret quant aux prix. Il y a fort à parier que les détails filtreront à l’occasion du Salon de l’Automobile de Genève, qui se tiendra du 5 au 15 mars 2020.