1

Genève 2011 – Aston Martin Cygnet

Power. Beauty and Soul. Vraiment ? Cette fameuse devise d’Aston Martin ne serait-elle pas un peu galvaudée sur cette « mini-Aston » ?

Power : pas vraiment de quoi faire rêver avec son 4 cylindre 1.3l de 98cv. Beauty : affaire de goût, assurément, mais quand on la place à côté d’une V8 Vantage, il est évident que le coup de crayon semble moins empreint de génie que pour sa grande sœur. Soul : son âme vient non pas de Gaydon, berceau de la marque, mais bel et bien du pays du soleil levant.

En effet, il s’agit là, vous le savez maintenant, d’une Toyota  IQ entièrement relookée par nos amis Anglais.

 Je l’avoue, j’ai été un peu dur dans mon préambule, d’autant que la finition n’a plus rien à voir avec ce que l’on peut trouver sur la petite Japonaise à l’origine. Si à l’extérieur la filiation avec l’IQ est évidente malgré le « lifting » complet, l’intérieur est lui transfiguré. Cuir de première qualité, inserts en aluminium, système de navigation sont des exemples du confort qui vous sont offert à bord.

Au premier coup d’œil, même s’il est difficile d’oublier les proportions et la forme générale si propres à l’IQ, rien n’a été oublié : outre les feux  spécifiques, la calandre typique Aston et les jantes de 16’’, des grilles greffées sur le capot viennent rappeler que la petite est là pour en découdre dans son décor urbain !

 Pour ceux d’entre vous qui ne le savent pas encore, le but avoué de la mise en circulation de cette citadine est de permettre à Aston Martin de se mettre en conformité avec les nouvelles normes d’émission de CO2 et dont de continuer à nous faire rêver avec des magnifiques bolides propulsés par de majestueux V8 ou V12. La grande majorité des autres marques de prestige sont rattachées à un grand groupe et bénéficient donc déjà de modèles à faibles émissions de gaz dans leur catalogue global (Lamborghini avec VW/Audi ou Ferrari avec Fiat par exemple).

Quoi qu’il en soit, qu’on aime ou pas, cette auto à la bouille atypique ne vous laissera pas indifférent, il faut dire qu’elle a presque tout d’une grande ! Même son prix, nous rappelant au passage que ce ne sont ni la puissance, ni la beauté, ni l’aura d’une voiture qui font son prix, mais bel et bien son badge : GBP 30’995.-, ce qui devrait se traduire dans notre belle contrée par un tarif supérieur à CHF 55’000.-.

La production de la Cygnet débutera le mois prochain dans l’usine de Gaydon. Par ailleurs, alors qu’il était question, dans un premier temps, de réserver la Cygnet aux seuls propriétaires d’une Aston Martin de moins de cinq ans, la petite anglaise sera disponible pour tout un chacun.