21 April 2017

On pourrait arriver à penser que tous les grands constructeurs mondiaux ne connaissent désormais plus que trois lettres de leur alphabet : S, U et V. Opel n’y fait pas exception et annonce cette semaine l’arrivée d’un troisième et nouveau membre dans sa gamme : le Grandland X.

Frère du Crossland X et du Mokka X (essai complet prochainement en ligne sur Wheels And You), le Grandland X est aussi le cousin très germain – dans tous les sens du terme – du Peugeot 3008 deuxième génération et du tout frais dévoilé Citroën C5 Aircross. En effet, ces trois véhicules ont le point commun d’être monté sur la même plateforme, l’EMP2. Signe que le copinage d’antan sert grandement aujourd’hui trois constructeurs désormais sous la même égide.

Plus long de 20 cm que ses camarades de gamme X, il demeure être un SUV compact, ne dépassant pas les 4’480 mm de longueur et les 1’840 mm de largeur. Le design se veut baroudeur, avec protections noires couvrant tout le bas de caisse ainsi que les arches de roues et avec ses éléments anti-encastrement argentés à l’avant et à l’arrière. Le langage stylistique est dans la pleine lignée du dessin actuel de la marque. La signature lumineuse est similaire à ce que l’on retrouve sur la nouvelle Insignia ou le Crossland X et la calandre, bien qu’ici plus étroite, intègre les deux ailes argentés distinctives à Opel.

Coté performances, si les motorisations disponibles à l’achat sont encore inconnues, le partenaire allemand du groupe PSA met en avant sa technologie Grip Control, qui répartie la puissance sur les roues avant en fonction de la qualité du terrain et du besoin du conducteur, en plus d’agir sur la longueur des rapports.

Ce SUV fera ses grands débuts lors du Salon de Francfort, qui se tiendra du 14 au 24 septembre 2017, pour une commercialisation prévue à l’automne de la même année.

Leave a Reply