17 February 2017

Depuis des années déjà, le salon Rétromobile est une référence pour les amateurs de voitures anciennes. Il y avait fort à parier que cette 42ème édition serait à la hauteur de sa réputation. Elle l’a été et plus encore ! Récit d’une visite haute en couleurs et en fascination.


Texte et photos : Sébastien Morand


Wheels And You était déjà venu à Rétromobile en 2015, mais mon collègue avait principalement porté son attention sur la vente Artcurial qui faisait la part belle à la collection Baillon avec pas moins de 59 voitures, dont la fameuse Ferrari 250 GT California vendue pour 16.3 millions d’euros !

Pour ma part, cette escapade parisienne est une première et je suis impatient de découvrir ce rendez-vous devenu incontournable lorsqu’il est question d’oldtimers ainsi que désormais de youngtimers également. Je dois avouer d’emblée que je n’ai pas été déçu, cette manifestation est vraiment passionnante. A en croire quelques habitués, cette mouture 2017 a fait un bond en avant, la qualité et la quantité des voitures présentées sont exceptionnelles.

Présentation

Le salon se découpe en différentes parties sur 60’000 m2 d’exposition. Il y a un nombre important de marchands de véhicules et autres préparateurs. Il y a aussi une multitude de stands qui proposent des miniatures, des accessoires, des pièces détachées, etc. On retrouve également des spécialistes en restauration de voitures anciennes et d’autres organismes en relation avec le monde des « classic cars » comme par exemple des clubs et des organisateurs d’évènements.

Les constructeurs

Nombreuses sont les marques automobiles qui sont là pour présenter les modèles qui ont fait leur histoire, c’est un régal pour les yeux. Par exemple, Alpine met en avant les modèles mythiques de son histoire aux côtés du showcar Vision préfigurant la future voiture de série prévue en première mondiale dans quelques semaines au Salon de l’Automobile de Genève. Citroën et DS Automobiles sont là aussi avec pas moins de cinq DS (l’originale donc) et SM, mais aussi avec des véhicules plus populaires tels que la Mehari et le Type H. On retrouve également tous les modèles Turbo de chez Renault, un des précurseurs dans l’utilisation du système de turbocompression.

Bien évidemment, les marques françaises ne sont pas les seules à tirer leur épingle du jeu, il y a également Porsche avec un exemplaire unique de 928 quatre places offerte à Ferry Porsche pour son 75ème anniversaire en 1984. Ce modèle a été fabriqué spécifiquement pour l’occasion, il a été allongé de 32 cm par rapport à la 928 S qui a servi de base. Du coup, l’empattement a gagné 25 cm, offrant ainsi 20 cm de plus aux occupants arrière. Jaguar Land Rover est également présent avec une reconstruction du premier Range Rover qui débarque dans l’offre du département Classic. Ce sont ceux-là mêmes qui ont déjà proposés la Jaguar Type E Lightweigth, le Land Rover Series 1 et, plus récemment, la Jaguar XKSS dont on retrouve également un exemplaire sur le stand. Chaque rencontre constitue un saut dans le passé, comme si on visitait le Salon de l’Automobile de l’année de la voiture que l’on regarde, c’est génial !

Les expositions spéciales

Quelques expositions spécifiques agrémentent chaque édition de Rétromobile. Cette année, on retrouve des Formules 1 avec plusieurs Ferrari, mais aussi des modèles plus particuliers comme la Tyrell P34 à six roues et quelques exemplaires, notamment une Lotus et une Cooper, qui disposent de quatre roues motrices.

Il y a aussi un espace réservé à Aston Martin et plus particulièrement aux modèles badgés DB, pour David Brown, l’homme qui a véritablement lancé la marque dès 1946. Fleuron du stand : une des trois DB 5 utilisée pour le film Goldfinger, le troisième volet de la saga 007, est exposée.

On retrouve également un stand en honneur aux bolides de Maranello avec des voitures prestigieuses telles la 275 GTB, la 250 LM, la 166 MM et la 250 GT SWB, voiture de tous mes fantasmes.

Mais le clou du spectacle, c’est la partie dédiée aux Groupe B, les voitures de rallye qui ont couru entre 1982 et 1986. Ces bolides dont la puissance atteignait jusqu’à 600 ch pour l’Audi Quattro Sport E2 sont dans la mémoire de tout passionné de course automobile. Pour le plaisir et pour ceux qui en auraient oubliées, je vais énumérer quelques noms, juste pour le plaisir : Peugeot 205 T16, Lancia Delta S4 et 037, Renault 5 Turbo 2, MG Metro 6R4, Ford RS200 et j’en passe, bien entendu… Voilà, je suis sûr que vos souvenirs sont revenus. Pour ma part, rien que d’y penser me fait frissonner.

Les Suisses

Avant de conclure, et ce n’est pas le moins important, je vais encore parler de nos compatriotes, car oui, il y a quelques Suisses à Rétromobile, dont certains que l’on connaît bien chez Wheels And You. Tout d’abord, mon ami Mathias Doutreleau qui vient promouvoir son Concours d’Elégance Suisse dont la deuxième édition aura lieu les 23, 24 et 25 juin 2017 au Château de Coppet. Comme tout le monde, nous avions découvert l’événement l’année passée et l’on ne peut que souhaiter plein succès et longue vie à cette manifestation très prometteuse.

Ensuite, Burgol Racing Technologie, basé à Genève et spécialisé dans la préparation de voitures anciennes pour les différents championnats de courses historiques. Sur leur stand, on peut admirer une Porsche 935 K3, une Dodge Viper GTS-R et une Pygmée. Cette Formule libre est motorisée par un V8 et vient d’être retrouvée chez un privé à Genève, en quelque sorte un « Barn Find » comme disent les anglais. Mais une des spécialités du préparateur suisse, ce sont les bolides de Carroll Shelby et, pour l’occasion, il présente une sublime AC Cobra 427 qui sort d’une restauration complète, ainsi qu’une Cobra Daytona Coupé pour leur partenariat avec la maison horlogère Baume & Mercier qui exposait justement sur le stand ses montres en l’honneur de la marque. D’ailleurs, nous en parlions récemment avec la dernière venue, la Clifton Club Shelby Cobra.

Conclusion

Pour terminer, mon « best of show » ira à l’Alfa Romeo 6C 3000 CM Superflow IV, un modèle époustouflant à tout point de vue. Cette voiture unique a vécu plusieurs vies pour finir sous sa forme actuelle qui a été notamment présentée en 1960 sur le stand du designer Pininfarina au Salon de Genève.

Voilà, je pense avoir fait le tour de l’édition 2017 du salon Rétromobile qui se déroule chaque année en février au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, à Paris. Au travers de ce récit, j’espère vous avoir transmis le plaisir que j’ai eu à visiter cette manifestation et potentiellement vous avoir donné l’envie d’y venir l’année prochaine. Pour ma part, c’est sûr, j’y retournerai…

Pour partager vos impressions, rendez-vous sur le forum UltraSportives.

Leave a Reply